Assurance au tiers plus

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en novembre 2020

Sommaire

Entre l'assurance « tous risques » et l'assurance au tiers simple, il existe une formule intermédiaire.

En fonction des différents assureurs, cette formule peut être commercialisée sous le nom de « tiers plus», de « tiers amélioré » ou encore « tiers confort ».

Assurance au tiers plus : limites de l'assurance au tiers simple

L'article L 211-1 du Code des assurances impose à celui qui fait circuler un véhicule automobile d'être couvert au moins pour sa responsabilité civile.

Couverture responsabilité civile

L'assuré qui bénéficie de cette seule garantie obligatoire est couvert pour les dommages qu'il occasionne aux autres (tiers victimes) lorsque sa responsabilité est engagée.

Par contre, ses propres dommages matériels, mais aussi corporels, ne sont pas pris en charge.

Absence de garanties en cas de responsabilité

Le conducteur doit bien être conscient du fait qu'en assurance minimum, lui-même et son véhicule ne sont pas couverts en cas de sinistre responsable.

Assurance au tiers plus : une garantie intermédiaire

Par mesure d'économie ou si le véhicule est vieux et sans grande valeur, ou encore parce que le véhicule roule peu, on peut effectivement faire l'économie d'une garantie « tous risques ».

Toutefois, il faut garder à l'esprit que les conséquences, en cas d'absence totale de prise en charge, peuvent être dramatiques.

Pourtant, pour quelques dizaines d'euros en plus (quand on a un gros bonus), il est possible de bénéficier d'une garantie au tiers étendue à d'autres risques.

Un panel de garanties utiles

Selon les assureurs, les formules proposées comportent des garanties variables, certaines étant optionnelles.

Peuvent ainsi être accordées :

  • une garantie corporelle du conducteur ;
  • une garantie en cas de vol du véhicule (qui inclut le vandalisme) ;
  • une garantie incendie du véhicule ;
  • une garantie bris de glace et pare-brise du véhicule (incluant les optiques de phares) ;
  • une garantie « assistance » en cas de panne (franchise 50 km) ;
  • une garantie tempête et forces de la nature.

Pour les formules comportant une garantie « vol » ou « incendie », qui sont des assurances de « choses » au sens de la loi du 13 juillet 1982 sur les catastrophes naturelles, il existe une garantie « Cat-Nat » (abréviation pour catastrophe naturelle).

Cette garantie fonctionne si, par exemple, le véhicule est inondé dans un parking souterrain, emporté par un torrent de boue ou écrasé lors d'une tempête. Dans ce cas, un décret vient reconnaître l'état de catastrophe naturelle sur la commune doit être publié. L'indemnisation se fait alors après déduction d'une franchise légale de 380 €.

Les souscripteurs peuvent également prétendre aux garanties « assistance-remorquage » et « bris de glace », et surtout bénéficier de la garantie « conducteur », fortement conseillée.

En effet, que l'on soit au volant d'un véhicule flambant neuf ou d'une vieille voiture sans valeur, le prix d'un dépannage, le coût du remplacement d'un pare-brise et, à fortiori, les conséquences corporelles d'un accident, restent les mêmes pour le conducteur.

Assurances véhicules

Assurances véhicules : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour faire les bons choix
  • Les différents véhicules concernés : auto, deux-roues, bateau...
Télécharger Mon Guide

Ces pros peuvent vous aider