Assurance buggy

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en janvier 2022

Sommaire

Au volant d'un buggy, c'est l'évasion assurée et des sensations sans cesse renouvelées. Mais, comme à bord de tout engin motorisé, pour en profiter pleinement, encore faut-il avoir souscrit les assurances adéquates.

Même s'ils préfèrent souvent rouler hors des sentiers battus, leurs utilisateurs doivent malgré tout respecter les prescriptions du Code de la route et du Code des assurances.

Assurance buggy : une obligation d'assurance au tiers

Comme tout véhicule à moteur, ces engins sont tous soumis à l'obligation d'assurance édictée par l'article L. 211-1 du Code des assurances.

Les buggys « homologués »

Sont homologués les engins immatriculés et équipés conformément aux exigences du Code de la route et autorisés à circuler sur la voie publique (sauf autoroutes et voies rapides).

Pour être homologué, et donc autorisé à circuler sur la voie publique, la réglementation prévoit que le buggy :

  • doit avoir une puissance maximale de 20 chevaux aux roues arrière ;
  • ne pas dépasser 400 kilogrammes à vide ;
  • doit comporter tous les équipements conformes à la réglementation des véhicules circulant sur la voie publique : clignotants, phares, compteur, plaque d’immatriculation, freinage, etc.

Les buggys « non homologués »

Non soumis à immatriculation, les buggys non homologués ne peuvent circuler que dans les espaces privés non ouverts à la circulation publique.

Garanties complémentaires optionnelles pour l'assurance buggy

Cependant, si l'assurance obligatoire au tiers couvre les dommages occasionnés aux tiers, en cas d'accident dont vous êtes déclaré responsable, aucune garantie n'est prévue pour indemniser le préjudice dont vous pourriez être victime en cas d'atteinte corporelle ou en raison de la destruction de votre buggy.

Garantie des dommages subis par le buggy

Les assureurs proposent plusieurs formules pour garantir les buggys.

Un engin neuf ou conservant une certaine valeur pourra être couvert en « Dommages tous accidents = tous risques ».

Certains assureurs proposent également une formule « Dommages par collision ». Mais cette formule limite la garantie aux cas de collision avec un tiers identifié (véhicule, personne ou animal identifié) et exclut donc les risques liés à la circulation en « tout-terrain » (versement, capotage, collision avec un corps fixe, etc.).

La garantie « Vol » peut être accordée sous certaines conditions de valeur, de protection et de garage (à voir avec chaque assureur).

Le risque d'incendie est également assurable.

Une garantie « Assistance » peut également être proposée (avec ou sans franchise kilométrique).

Certains assureurs proposent aussi une garantie des équipements et accessoires hors série du buggy (voir plafond et franchise avec chaque assureur). Elle couvre parfois également le casque et le gilet « airbag » du pilote.

La garantie du conducteur

Si on peut se passer d'assurer les dommages subis par le buggy, la garantie des dommages corporels subis par le conducteur est indispensable.

En effet, sur un tel engin, le conducteur est plus vulnérable que dans un véhicule fermé et en cas de retournement le risque s'accroît. Il est donc primordial de bien se garantir.

Où s'assurer ?

Si la majorité des assureurs pratiquent l'assurance des buggys, sachez qu'il existe des courtiers et assureurs spécialisés qui vous apporteront des produits spécifiques.

Lire l'article Ooreka

Coût de l'assurance buggy

Il varie en fonction de nombreux critères et bien entendu des garanties souscrites (RC seule ou garanties optionnelles).

C'est ainsi qu'interviendront dans le calcul de la tarification applicable :

  • marque, type, puissance, cylindrée et valeur de l'engin (si garantie dommages souscrite) ;
  • âge, ancienneté de permis, antécédents et coefficient de bonus/malus du conducteur ;
  • usage de l'engin (loisir…) et fréquence de celui-ci (usage occasionnel/kilométrage parcouru) ;
  • zone géographique de circulation.

À titre indicatif, un contrat d'assurance au tiers a généralement un coût de l'ordre de 100 € par an.

Lire l'article Ooreka
Assurances véhicules

Assurances véhicules : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour faire les bons choix
  • Les différents véhicules concernés : auto, deux-roues, bateau...
Télécharger Mon Guide

Ces pros peuvent vous aider