Assurance conduite accompagnée

À jour en Août 2017

Écrit par les experts Ooreka
Assurance conduite accompagnée

La conduite accompagnée permet de diminuer les risques d'accidents et le prix de votre assurance.

Les jeunes conducteurs formés par l'apprentissage anticipé de la conduite, aussi appelé AAC, ont 4 à 5 fois moins d'accidents que les conducteurs novices passés par un apprentissage classique.

Principe de la conduite accompagnée

Le dispositif de la conduite accompagné permet à un jeune mineur d'anticiper l'apprentissage de la conduite automobile.

À noter : les majeurs peuvent également en bénéficier.

La formation 

Elle se déroule en 3 temps :

  • la formation initiale dans une auto-école ;
  • la conduite accompagnée d'un tuteur adulte + un suivi pédagogique par l'auto-école ;
  • la présentation à l'examen du permis de conduire.

Le début de l'apprentissage se fait entre 15 et 18 ans.

Après l'obtention du code et après les 20 leçons obligatoires, l'apprenti doit parcourir, sur une durée minimum de 1 an, au minimum 3 000 km sous le contrôle du tuteur. Celui-ci doit avoir son permis depuis plus de 5 ans (il doit donc avoir au minimum 23 ans) et avoir suivi les rendez-vous pédagogiques obligatoires proposés par l'auto-école.

Pendant cette formation, le tuteur devra superviser la conduite du jeune et tenir à jour un livret d'apprentissage mentionnant les temps de conduite et le kilométrage parcouru.

La formation est assortie de 3 rendez-vous pédagogiques obligatoires entre l'élève, son tuteur et le formateur de l'auto-école. Un premier rendez-vous préalable d'un durée minimum de 2 h puis le deuxième rendez-vous pédagogique aura lieu entre 6 et 8 h de formation accompagnée et environ 1 000 km parcourus. Le dernier rendez-vous se tiendra lui, après que l'élève ait parcourus les 3 000 km exigés. C'est alors que le formateur décidera si l'élève est apte à être présenté à l'examen.

Trouvez l'assurance auto la plus adaptée à vos besoins

Je trouve mon assurance

L'examen

Au terme de sa formation, le candidat jugé apte pourra se présenter à l'examen dès l'âge de 17 ans 1/2.

En cas de succès aux épreuves pratiques du permis de conduire, il recevra un certificat d'examen du permis de conduire (CEPC), mais ne pourra conduire seul qu'à l'âge de 18 ans. Son CEPC a une validité de 4 mois à partir du jour de ses 18 ans et il devra donc le faire transformer en permis de conduire dans ce délai.

Avantages de la conduite accompagnée

La conduite accompagnée offre aux jeunes une pratique régulière de la conduite qui leur permet d'acquérir davantage d'expérience et donc de confiance, avant l'examen du permis de conduire.

À côté de cet avantage fondamental, elle leur permet en outre :

  • d'augmenter leurs chances de réussite à l'examen (74 % pour apprentissage anticipé contre 55 % pour la formation classique) ;
  • de réduire le coût de leur formation (en général moins chère qu'une formation classique) ;
  • de diminuer les risques d'accident (les jeunes issus de l'apprentissage anticipé ont en moyenne moins d'accident que les jeunes formés normalement) ;
  • généralement, d'obtenir un tarif d'assurance moins élevé qu'un jeune conducteur formé de façon habituelle ;
  • de bénéficier d'une période probatoire du permis de conduire réduite à 2 ans au lieu de 3 (12 points au lieu de 10 après 2 ans).

Conduite accompagnée et assurance

La pratique de la conduite accompagnée nécessite une assurance spécifique qui impliquera une démarche auprès de son assurance.

La procédure

Le tuteur (souvent les parents) du jeune conducteur en apprentissage doit alerter son assureur dès l'inscription dans l'auto-école et demander une extension de garantie sur son assurance auto.

L'assureur peut demander des papiers spécifiques au tuteur (contrat auto-école, attestation de fin de formation initiale, de présence aux rendez-vous pédagogiques...).

S'il est d'accord, l'assureur modifie le contrat d'origine (le tuteur reçoit une lettre le confirmant). Pendant la période d'apprentissage, l'assureur ne modifie normalement pas son tarif ni ses franchises. Il considère que le risque assumé est celui du tuteur. Le législateur réagit de la même manière : en cas de « grosse bêtise » de la part de l'apprenti conducteur, les points sont enlevés sur le permis du tuteur.

Trouvez l'assurance auto la plus adaptée à vos besoins

Je trouve mon assurance

Permis de conduire obtenu dans le cadre de la conduite accompagnée : un tarif plus intéressant

Pour assurer un jeune conducteur (moins de 3 ans de permis), il faut acquitter une surprime.

Les jeunes conducteurs passés par la conduite accompagnée paient une surprime moins importante (ils sont considérés par les assureurs comme de bons conducteurs car ils sont expérimentés du fait des 3 000 km minimum déjà parcourus) :

  • 1ère année : 50 % maximum sur la cotisation de base au lieu des 100 % maximum ;
  • 2ème année : 25 % maximum si l'assuré n'a été responsable d'aucun accident ;
  • 3ème année : la surprime disparaît.

Enfin, ils bénéficient d'un contrat plus avantageux que le contrat type « jeunes conducteurs » allant parfois jusqu'à la suppression totale de la surprime.

Trouvez l'assurance auto la plus adaptée à vos besoins

Je trouve mon assurance

Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
frédéric lassureur

ancien formateur et assureur - diplômé de l'enass

Expert

marie-france vulliermet

avocat | cabinet vulliermet

Expert

yves renaud

assureur conseil | expertise assurances conseil

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts

Vous souhaitez assurer votre auto ?

Arrêtez de vous ruiner !

Trouvez l'assurance la mieux adaptée à vos besoins et votre budget.

Gratuit et sans engagement !



Autres sujets sur Ooreka


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !